Mon regard se porte à nouveau sur la cime des arbres. Les unes après les autres, les feuilles tombent… Balbutiantes, timides, dessinant des cercles dans les airs comme pour éviter d’improbables adversaires, ralentissant puis repartant de plus belle, pour se poser en douceur sur le sol au terme de leur voyage.

 

Je me sens si triste. J’ai fait ma vie, du mieux que j’ai pu, du moins, je l’espère. J’ai eu la femme la plus merveilleuse que je pouvais imaginer. Je n’ai jamais baissé les bras mais, suis-je pour autant devenu un homme, mon père ? Tant d’occasions manquées, de vies brisées, de destinées oubliées, de justifications sans fin, stériles, de luttes épuisantes pour vivre ou simplement survivre,…

 

Je n’ai pas pu répondre à mon épouse… J’ai enfoui le journal dans mon manteau, pris mon couteau de cueilleur de champignons et me suis réfugié dans la forêt avant de sombrer dans mes pensées…

 


« Je serai un homme, mon père » ou le destin d’un juif allemand au cours du XXème siècle. 535 Pages 21,99 €